HomeEnglishPrestationsBoutiqueArticlesGalerie Liens LégalDans la presse

infos@cmp-color.fr


 


Amélioration du rendu dans DxO Optics Pro

Si le logiciel DxO Optics Pro est un très bon logiciel par la qualité de son traitement du bruit, de ses corrections optiques et de son flux de travail, il n'en reste pas moins que son rendu de base reste perfectible: les hautes lumières sont exagérément poussées vers le haut et bien souvent elles perdent leurs détails et leurs couleurs alors que le fichier raw est correctement exposé et comporte toutes les informations dans les hautes lumières.

Pour bien identifier le problème que pose la conversion d'un fichier raw en image RVB, il faut tout d'abord se faire une idée de l'aspect de l'image vue et enregistrée par le capteur: de par sa technologie, un capteur "voit" avec un gamma linéaire de 1 alors que l'oeil "voit" avec un gamma de 2.2 ( à peu près ). Afin de compenser cette différence de perception, le traitement d'un fichier raw nécessite une courbe de correction ( le fameux gamma 2.2 ) pour que l'image apparaisse telle que nous la voyons à l'oeil.
           Cette correction fait partie des premiers traitements effectués sur le fichier raw ( après dématriçage et balance des blancs ). Dans DxO cette correction se présente sous la forme d'un profil ICC interne qui se charge de corriger le gamma mais aussi de définir les couleurs définitives puisqu'à ce stade les données RVB brutes sont encore dans l'espace couleur du capteur et nécessitent un profil ICC adapté.

Sur le graphique ci-dessous l'image de gauche représente une prise de vue de la mire Digital Target 7 telle qu'elle est vue et enregistrée par le capteur ( on parle alors de sortie linéaire ) après balance des blancs, à droite l'image est proche de sa version définitive puisque le profil ICC de base a été appliqué: l'aspect visuel de la mire est correct et les données RVB sont maintenant définies dans l'espace couleur du boitier qui a servi à la prise de vue.

 



Export en linéaire

             DxO Optics Pro est un des seuls logiciels concu de façon à pouvoir exporter l'image d'une mire en version réellement brute, sans aucune modification autre que le dématriçage et la balance des blancs. Les avantages sont nombreux: le traitement de base est ainsi évité et les données RVB restent dans l'espace couleur du boîtier, elles sont donc brutes et parfaites pour la création d'un profil ICC dans l'espace natif du boîtier.


fonction d'export en mode linéaire dans DxO Optics Pro


Export vers Lightroom


Cas de l'export direct de fichiers de DxO Optics Pro vers Lightroom

DxO Optics Pro propose un export direct des images vers Lightroom. Dans ce cas il est préférable d'utiliser un profil ICC créé pour DxO et d'exporter le fichier calibré au format DNG vers Lightroom. Le fichier arrive alors dans Lightroom avec son propre espace DNG encapsulé par DxO.


dans DxO, un clic droite sur l'image permet un export
vers différents logiciels
 


toujours dans DxO, choisissez "traiter en DNG et exporter"
 


Adobe Lightroom: le fichier arrive avec
son propre profil DNG encapsulé

 

Ce choix permet la prise en compte du profil ICC dans DxO et d'arriver dans Lightroom avec un fichier corrigé.
 

 


Exemples en images

passez votre souris sur l'image

amélioration du rendu dans DxO Optics Pro - fichier raw Sony Alpha 7R
action du profil personnalisé - rendu CMP

Nous voyons clairement l'action du rendu personnalisé CMP qui adouci le rendu des hautes lumières et corrige la colorimétrie. Les hautes lumières sont maintenant détaillées puisque le traitement de base du logiciel a été modifié par le remplacement du profil ICC interne.
 

 passez votre souris sur l'image

amélioration du rendu dans DxO Optics Pro - fichier raw Sony Alpha 7R
action du profil personnalisé - rendu CMP

 


passez votre souris sur l'image
 
amélioration du rendu dans DxO Optics Pro - fichier raw Sony Alpha 7R et optique Leica Noctilux @ f/1
action du profil personnalisé - rendu CMP

Note sur la balance des blancs:

        L'utilisation de profils personnalisés pour votre boîtier ne vous dispense pas d'effectuer une balance des blancs sur votre lieu de prise de vue.
       Pour une balance des blancs parfaite, je vous conseille
la carte  CMP Refcard 6 qui sera une aide précieuse aussi bien à la prise de vue que lors du développement de vos images.

 

             Ces images montrent clairement que l'avantage d'utiliser des profils ICC personnalisés dans DxO Optics Pro est bien réel, le rendu de ces profils ICC personnalisés aide à visualiser les fichiers raw tels qu'ils sont réellement. Partir d'une base logicielle saine et neutre permet un travail des images plus efficace et facilite le travail du photographe en ayant comme point de départ un rendu des couleurs et des valeurs beaucoup plus réaliste.



la CMP Digital Target 7 qui a servi pour la création des profils
personnalisés utilisés pour ce test est disponible dans la boutique








 


article écrit en février 2015


Copyright (c) 2015 christophe metairie photographie - Tous droits reserves