HomeEnglishPrestationsBoutiqueArticlesGalerie Liens LégalDans la presse

infos@cmp-color.fr


 


Amélioration du rendu dans Capture One

Le logiciel de développement raw Capture One est largement utilisé par les professionnels de l'image. Compatible avec les dos numériques de la marque Phase One et la plupart des boîtiers numériques toutes marques confondues, nous verrons dans cet article les différentes options de rendu et leur amélioration à l'aide de profils ICC sur mesure ( corrections calculées sur une prise de vue de la mire CMP Digital Target 8). Ces différents tests ont été réalisés avec un Sony Alpha 7R, mais les résultats obtenus avec les autres boîtiers sont globalement assez proches.

 


passez votre souris sur l'image pour permuter entre le rendu par défaut
et le rendu corrigé à l'aide des profils sur mesure CMP
Sony Alpha 7R, développement Capture One

L'effet de la correction des profils CMP sur l'image ci-dessus est plutôt spectaculaire, il n'y a pourtant aucun trucage. Le profil sur mesure corrige 2 choses: le rendu des couleurs et le rendu des valeurs, c'est à dire la façon dont le niveau des données raw brutes est interprété ( rendu sensitométrique ).


Le rendu des couleurs

Le graphique ci-dessous est issu du logiciel Imatest. Ce logiciel permet une analyse des performances colorimétriques du développement des fichiers raw en comparant les couleurs originales d'une mire et les couleurs qui résultent du développement d'une prise de vue de cette même mire. Le graphique ci-dessous montre le décalage qui existe entre le rendu théorique ( plots carrés ) et le rendu réel ( plots ronds ) lors du développement dans Capture One d'un fichier raw issu d'un Sony Alpha 7R. Chaque couple de plots rond et carré correspond à une couleur et si le rendu était parfait, chaque couple de plots rond et carré devraient se superposer parfaitement. Le décalage du rendu des couleurs se mesure sous la forme d'un chiffre: le  Delta E ( différence de couleur entre deux échantillons ).


analyses Imatest
comparaison du rendu calibré CMP et du rendu par défaut dans Capture One
passez votre souris sur l'image pour comparer les 2 rendus

Le rendu "générique" est le rendu brut en sortie de Capture One dans sa configuration de base, le rendu avec profil ICC CMP Standard est le rendu corrigé dans Capture One à l'aide d'un profil icc créé à partir une prise de vue de la mire CMP Digital Target 8 et utilisé lors du développement du fichier raw de la mire. Nous pouvons observer facilement que le rendu calibré et corrigé par un profil ICC sur mesure est largement plus respectueux des couleurs originales, avec un Delta E inférieur de moitié dans la plupart des cas ( dE moyen et maxi ) par rapport au rendu non corrigé. Le rendu par défaut de Capture One est largement perfectible avec des Delta E pour certaines couleurs souvent très élévés. Une fois corrigé à l'aide d'un profil ICC sur mesure ( CMP Rendu Standard ), les écarts entre les valeurs théoriques et celles mesurées en sortie de logiciel sont très faibles et le rendu colorimétrique s'en trouve largement amélioré.




passez votre souris sur l'image pour visualiser les différents rendus de Capture One
Sony Alpha 7R, développement Capture One

 


Le rendu des valeurs

Le rendu des valeurs est en général assez mal documenté. Il faut tout d'abord comprendre que le capteur restitue l'image en gamma 1, c'est à dire linéairement: en sortie de capteur la valeur numérique double à chaque fois que la quantité de lumière recue par le capteur double. Laisser l'image dans cet état serait très pratique mais l'image résultante serait très sombre lors de l'affichage à l'écran. En effet, l'oeil humain ne réagit pas linéairement à la lumière et on doit donc adapter le gamma des images à celui de l'oeil, soit 2.2 ( qui est le gamma moyen de l'oeil lors du visionnage d'images sur un écran ).

Ci dessous, nous pouvons visualiser un fichier raw en gamma 1, sans aucune modification du fichier, son aspect vert/cyan vient du fait de la mosaïque de bayer placée devant le capteur, cette dernière ayant des filtres rouge et bleu qui filtrent plus de lumière que le filtre vert, les fichiers raw ont tous cette forte dominante. L'image vue par le capteur est telle que nous la voyons ci-dessous.


affichage d'une image raw en gamma 1, sans aucune modification du fichier raw
passez votre souris sur l'image pour visualiser le passage en gamma 2.2 + balance des blancs

En passant la souris sur l'image ci-dessus, nous voyons maintenant le même fichier raw mais après application d'un gamma 2.2 et d'une balance des blancs basique pour compenser la différence de flitrage RVB du capteur et il est clair que cette simple opération suffit à redonner à cette image l'aspect de la réalité.


histogramme des données raw du fichier raw étudié,
l'exposition de l'image est bonne et ne contient pas de zones surexposées

L 'exposition du fichier raw est correcte et l'histogramme raw des données brutes ci-dessus nous le confirme ( analyses effectuées avec le logiciel Raw Digger ). Pourtant en regardant ci-dessous le même fichier développé avec la configuration de base de Capture One, il est clair que nous avons l'impression d'une surexposition assez forte alors qu'il n'en est rien sur le fichier original. En passant la souris sur l'image nous pouvons alterner entre le rendu par défaut de Capture One ( sans la souris ) et le rendu optimisé développé avec un profil CMP ( avec la souris ) toujours sous capture One.


passez votre souris sur l'image pour permuter entre le rendu standard et le rendu CMP

Le graphique ci-dessous montre une analyse du rendu des valeurs de Capture One. Il confirme clairement que Capture One dans sa configuration de base a tendance a pousser l'ensemble de la courbe vers le haut et a aplatir des hautes lumières, contrairement au rendu CMP qui reste plus doux et respecte l'aspect original de la scène photographiée:


Rendu des valeurs - analyses Imatest
passez votre souris sur l'image pour permuter entre les 2 rendus

Pourquoi Phase One a choisi ce type de rendu pour un logiciel professionnel comme Capture One? La raison principale est que ce type de rendu poussant les hautes lumières vers le haut permet de masquer un problème de rendu inhérent au monde numérique: alors qu'en argentique le film comprimait doucement les hautes lumières avant de saturer en cas de surexposition, le numérique "écrête" brusquement, à la serpe,  toute valeur dépassant la fatidique limite.

Ce type de rendu choisi par les développeurs ( Adobe, DxO et Phase One ) est donc un rendu "fourre-tout" qui convient bien à des images comportant des zones surexposées et dont le développement pose problème, mais les images correctement exposées ne nécessitent pas un tel traitement et il est extrêmement dommage que ce type de rendu soit devenu la norme. La majorité des images faites par des pro ou des amateurs avertis étant bien exposées, elles méritent un rendu plus doux et respectueux des nuances qui sont présentes sur les fichiers Raw!


disponible en offre combinée
Digital Target 8 + Refcard 7  économisez 20€ !

Note sur la balance des blancs:

        L'utilisation de profils personnalisés pour votre boîtier ne vous dispense pas d'effectuer une balance des blancs sur votre lieu de prise de vue.
       Pour une balance des blancs parfaite, je vous conseille
la carte  CMP Refcard 7 qui sera une aide précieuse aussi bien à la prise de vue que lors du développement de vos images. De plus la Refcard 7 propose aussi une référence pour le réglage fin de votre autofocus

 

Conclusion

Malgré toutes les qualités du logiciel Capture One, il est encore largement possible d'améliorer son rendu de manière très simple: l'utilisation de profils ICC réalisés sur mesure à l'aide d'une CMP Digital Target 8  permet un meilleur rendu des couleurs et une meilleure restitution des informations contenues dans vos fichiers raw.

Il est quand même rageant d'avoir des capteurs ayant des performances exeptionnelles, qui génèrent des fichiers raw superbes, avec une dynamique étendue et de voir cette qualité amoindrie par un développement nivellé vers le bas.

Avec ce rendu beaucoup respecueux du contenu de vos fichiers raw, vous êtes certain d'avoir à l'écran une représentation réaliste du contenu de vos fichiers: un fichier sous exposé vous apparaîtra effectivement sous exposé à l'écran, idem pour un fichier sur exposé. Il est certain qu'un tel type de rendu pousse a exposer différemment ses images et a pour effet d'exploiter pleinement toutes les capacités des capteurs modernes qui équipent nos appareils photographiques.


La mire CMP Digital Target 8
disponible au choix sur support MAT ou BRILLANT

 


article écrit en Mai 2017


Copyright (c) 2017 christophe metairie photographie - Tous droits reserves