HomeEnglishPrestationsBoutiqueConcours PhotoArticlesGalerie Liens LégalDans la presse

infos@cmp-color.fr


 



Fuji X100 équipé du paresoleil en option
 

PARTIE 1: TEST DU BOITIER INITIAL                       PARTIE 2: BOITIER REMPLACE PAR FUJIFILM                       PRISES DE VUES

Fuji X100 - PARTIE 1

                          Ayant fait l'acquisition il y a peu d'un compact Fuji X100, je vous poste quelques premières impressions et quelques images faites avec ce boîtier. Au vu des tests réalisés par la presse spécialisée ( presse papier et internet ) je l'ai acheté les yeux fermés en me disant que c'était le petit boîtier que j'attendais: capteur APS-C 12 mégapixels moderne et performant, objectif de course ouvrant à f/2, viseur optique de qualité ... Des tests complets ont déja été réalisés dans la presse ( Chasseur d'images, Réponses Photo, DP review ), je ne vous ferai donc part dans ce petit article que de mes impressions personnelles positives et négatives quant à l'utilisation de ce boîtier dans le monde réel !

                          Pour que qui est du concept de l'appareil, rien à dire, c'est parfait, la construction est magnifique et le viseur optique somptueux, l'intégration d'informations variées en superposition du viseur optique est une idée qui sera surement reprise chez Leica un jour ! La manipulation du boîtier est très agréable avec des bagues de diaph et de vitesse idéalement placées. Un bémol cependant qui concerne le bouton OK au centre du arrirère: trop petit, il n'est pas rare que je doive m'y reprendre à 5 ou 6 fois avant d'arriver à valider un choix dans les menus, ce qui est plutôt énervant car les menus sont touffus! Même si j'ai de " bonnes mains ", elles sont pourtant de taille standard ici en europe, les japonnais ne doivent pas être proportionnés comme nous ...


la face arrière du X100,
le bouton OK au centre du PAD mesure 6mm de diamètre et dépasse très peu,
mon pouce mesure 2,5 cm de largeur,  soit le diamètre extérieur du PAD (écritures comprises )

                          En général quand j'accueille un nouveau boîtier, je fais toujours une série de prises de vues sur trépied, chez moi, par une fenêtre qui donne sur un paysage sans grand intéret mais qui a le mérite de présenter une scène lointaine et détaillée, ce qui permet de vérifier la qualité de l'optique avec une mise au point proche de l'infini, c'est un bon test de base.


le test " in situ " afin de  vérifier la qualité de l'optique,
boîtier sur pied, mise au point AF collimateur central sur le repère 1,
prise de vue en raw, développement Adobe Camera Raw
prise de vue à f/4, f/8 et f/16

Fuji X-100, raw developpé camera raw, accentuation normale ( 130 - 0,4 - 1 )
trépied, iso 200, vitesse 1/450ème pour f/8

bord gauche

centre

bord droit

crop à 100%
repère 2  ( gauche de l'image )
diaphs 4, 8 et 16

crop à 100%
repère 1  ( centre  de l'image )
diaphs 4, 8 et 16

crop à 100%
repère 3  (   droite de l'image)
diaphs 4, 8 et 16

                        Première constatation: si le de l'image est très correct à f/4 et f/8, à f/16 la diffraction se fait sentir et limite toute l'image de manière assez sensible. Le bord gauche est moins bon que le centre à tous les diaphragmes mais reste acceptable, toutefois on note une légère aberration chromatique visible sur le poteau blanc vertical ( la bande colorée ne devrait pas exister ).
                      Autre constatation
plus inquiétante, le bord droit en net retrait à tous les diaphs, ce qui laisse à penser que fuji n'est pas très regardant sur le service qualité des produits qui sortent des chaines de fabrication: sur un compact de luxe à 1000€ laisser passer une optique dont le montage n'est pas parfait est quand même très limite, d'autant que je ne propose en ligne que les valeurs de f/4, f/8 et f/16, les valeurs f/2 et f/2.8 étant largement moins bonnes.
                      Notez bien que j'ai fait des images avec le
X100 dans différentes situations avant de mettre en ligne cette page, le défaut est TRES dérangeant sur les paysages puisque le bord droit de l'image est à la limite flou et ce quel que soit le diaphragme choisi, sur les sujets comme le portrait le problème est moins notable puisque les bords sont souvent en dehors de la profondeur de champ.
                          Un
autre exemple ci-dessous: on note clairement une problème de flou sur le bord droit de l'image. Alors que le piqué est très correct sur les repères 2 et 4, les zones sur la droite de l'image ( repères 1 et 3 ) sont très clairement floues.


Fuji X100
raw, ACR, f/7.1, iso 200, 1/450eme

Fuji X100, raw developpé camera raw, accentuation normale ( photoshop 130 - 0,4 - 1 )
trépied, iso 200, vitesse 1/450ème pour f/7.1

 

 

 

repère 2

 

repère 4

     

 

repère 1

 

repère 3

même à f/7.1 le défaut de l'optique du X100 est très marqué et est bien visible sur
les crops à 100% de la partie droite de l'image ( repère 1 et 3 )

                          Mis à part ce défaut optique ( qui j'espère sera réglé par un remplacement de mon boîtier par fuji rapidement ), le X100 est un véritable appareil photographique, c'est peut être même mon premier véritable appareil photographique compact numérique: un viseur optique de premier ordre , une molette de vitesse, une molette de diaph et un capteur comportant un nombre de pixels raisonnable avec un rendu très bon jusqu'à 1600 iso, bref tout ce qu'il faut pour se faire plaisir en prenant des images, dommage quand même que l'optique ne soit pas au niveau, à moins que la qualité de la production ne soit pas suffisamment contrôlée en sortie de chaine chez fuji, auquel cas ma situation pourra être rencontrée par d'autres: soyez vigilents sur la qualité de l'optique si vous décidez d'acquérir ce modèle! Cette situation est d'autant plus navrante que la dynamique des  images délivrées par le X100 est très bonne et le rendu digne d'un bon réflex.


PARTIE 2 : X100 remplacé par Fujifilm France

                          Après avoir pris contact avec le service après vente chez Fujifilm France, j'ai été contacté par une personne du service qualité qui m'a demandé de retourner mon boîtier chez Fujifilm pour des tests approfondis en laboratoire. Après quelques jours on me rappelle pour m'annoncer que d'après les tests mon boîtier est " dans la norme" ... Si, si, c'est bien vrai ! Pourtant le défaut est bien visible et vous avez été nombreux à me faire part de vos remarques dans ce sens après mise en ligne de cet article! Après une petite " irritation" de ma part et une journée de réflexion chez Fujifilm, on m'annonce finalement que Fujifilm accepte d'échanger mon X100 pour un autre. Sympathique me direz vous ? Le X100 est un boîtier compact " de luxe" , équipé d'une focale fixe non amovible, il est donc difficile d'admettre qu'il puisse livré avec une optique qui présente un défaut, surtout qu'avec un capteur de  seulement 12 millions de pixels sur une surface APS-C l'optique n'est pas mise à rude épreuve, les résultats devraient donc être très bons  !

                          Après récepton du boîtier, j'ai fait à nouveau la même prise de vue test afin de vérifier la qualité de l'optique montée sur le nouveau boîtier:


prise de vue effectuée avec le second boîtier envoyé  en remplacement du premier boitier testé,
boîtier sur pied, mise au point AF collimateur central sur le repère 1,
prise de vue en raw, développement Adobe Camera Raw
prise de vue à f/2, f/4, f/8 et f/16

Fuji X100, exemplaire 2, envoyé par Fujifilm France en remplacement du premier boîtier,
raw developpé camera raw, accentuation normale ( photoshop 130 - 0,4 - 1 )
trépied, iso 200, vitesse 1/450ème pour f/8

bord gauche - repère 2

 

centre - repère 1

 

bord droit - repère 3

 

 

 

 

 

 

 

 

crop à 100%
repère 2  ( gauche de l'image )

 

crop à 100%
repère 1  ( centre  de l'image )

 

crop à 100%
repère 3  (   droite de l'image)

                          Comme nous pouvons le voir sur les essais présentés l'optique du second boîtier est nettement meilleure la défaillance sur la partie droite de l'image a  disparu et l'aberration chromatique qui était présente sur le poteau blanc vertical ( repère 2 ) est éliminée. Même si le centre de l'image est un cran au dessus des bords et des angles, nous avons maintenant une image cohérente ... c'est déja ça. L'ouverture de f/8 est à  mon avis à privilégier pour une qualité d'image optimale en paysage, les bords et le centre de l'image étant presque au même niveau. Dire que c'est une optique de haut vol ( dixit la presse spécialisée ) ... je trouve quand même cela exagéré, j'ai en souvenir un 35mm f2 Zeiss monté sur un Contax G2 qui avait un rendu sur tout le champ autrement plus spectaculaire !


Prises de vues

                          Les images suivantes ont été réalisées avec le second exemplaire du X100 que j'ai reçu ( firmware 1.1 ), enregistrement des fichiers en mode raw et développés avec Adobe Camera Raw. Les paramètres du boîtiers sont standards. Les temps de poses étant assez longs, un trépied et un déclencheur souple ont été utilisés.


Fujifilm X100, raw, camera raw, iso 200, f/8, 13 secondes, trépied
cliquez sur l'image pour télécharger le fichier original

                        Ces images, réalisées après le coucher du soleil ne sont pas particulièrement difficiles à réussir mais demandent une exposition précise et une bonne dynamique en sortie de capteur. Mon habitude lors de telles séances de prises de vues est d'être complètement en manuel, aussi bien pour l'exposition que pour la mise au point. Le problème actuel avec le X100 étant qu'en mode d'exposition manuelle je n'ai accès à aucune prévisualisation fiable de l'exposition, ni de l'histogramme, ni de l'affichage écran: la gestion électronique prends le pas sur l'exposition réelle et l'affichage écran ainsi que l'histogramme restent parfaits en toute situation, même si la prise de vue réelle sera sous exposée de 5 diaphragmes !  Une fonction qui existe sur les boîtiers sony alpha 900 et 850 notamment serait bienvenue et palierait à ce genre de probleme: pouvoir assigner la touche Fn à une prise de vue virtuelle, qui déclencherait sans enregistrement du fichier et afficherait l'image et son histogramme dans les conditions de prises de vues actuelles. une simple pression sur la touche Fn permettrait de verifier si les paramètres d'exposition sont corrects.


Fujifilm X100, raw, camera raw, iso 400, f/11, 15 secondes, trépied
cliquez sur l'image pour télécharger le fichier original

                          Comme vous pouvez le constater sur les images ci-dessus, le rendu est très bon et une fois assimilées les petites erreurs de jeunesse du X100 les prises de vues sont un plaisir. La dynamique est très bonne et ne souffre pas de la comparaison avec un reflex haut de gamme. Les fichiers sont propres, très peu bruités et le travail dans camera raw facilité. Le filtre gris neutre intégré dans l'objectif permet d'augmenter de 3 IL le temps de pose ( activation de ce filtre ND dans le menu du boîtier ) et dans le cas d'images en pose longue avec de l'eau en mouvement c'est un accessoire que j'apprécie !


Fujifilm X100, raw, camera raw, iso 200, f/8, 6  secondes, trépied
cliquez sur l'image pour télécharger le fichier original


Fujifilm X100, raw, camera raw, iso 200, f/8, 90 secondes, trépied
cliquez sur l'image pour télécharger le fichier original

                          L'image ci-dessus à nécessité 90 secondes de temps de pose et  à l'oeil nu les couleurs étaient difficilement décelables. Pour des temps de pose supérieurs à 1 minute, le réducteur de bruit ( activable dans le menu ) entre en fonction après la prise de vue en prenant une autre vue du même temps de pose mais obturateur fermé. Le bruit enregistré sur cette vue " noire " est ensuite soustrait à la prise de vue de l'image, ceci afin de limiter la montée du bruit en pose longue. Son action est efficace et même avec 90 secondes de pose le bruit n'est beaucoup plus visible qu'en utilisant des vitesses d'obturation rapides.


extrait à 100% de l'image ci-dessus, 90 secondes de temps de pose


Remarques

                      - si le paresoleil métallique optionnel est magnifique et très efficace, une fois en place il n'est plus possible d'utiliser de bouchon d'objectif ... Dommage quand même, non ? Fuji aurait pu fournir un bouchon adapté au paresoleil, ça semble indispensable pour un boîtier de reportage destiné à être emmené partout.

                        - l'histogramme ainsi de l'affichage écran EVF et LCD lors des prises du vues en exposition manuelle sont inutilisables pour déterminer l'exposition correcte: ni l'histogramme ni le rendu écran ne reflètent la justesse de l'exposition choisie et ne bougent pas d'un iota. En revanche, en mode priorité A, S ou en mode programme, l'histogramme et le rendu écran sont conformes au rendu final et en jouant sur le correcteur d'exposition la variation d'exposition est bien visualisée. Une correction dans un prochaine firmware ? ( firmware actuel: 1.1 )

                      - il n'est pas possible de sélectionner un format d'image autre que 3/2 ou 16/9. Cela aurait été pourtant facile à proposer en utilisant le cadre en surimpression dans le viseur, d'autant que des  formats d'images moins larges ( carré ou autre ) permettraient de ne pas utiliser les bords de l'image qui sont en retrait par rapport au reste de l'image. Le recadrage est toujours possible à  postériori mais cadrer directement au format souhaité reste quand même plus efficace! Un menu utilisateur permettant de définir un rapport personnalisé hauteur / largeur volonté serait une très bonne chose, avec en prime les fichiers raw enregistrés directement au format choisi par l'utilisateur.

                      - concernant la mise au point, elle est précise et rapide en condition de lumière normale mais en basse lumière il est assez rapidement impossible d'utiliser l'autofocus qui patine et jette l'éponge. Il existe bien un illuminateur AF mais dans le cas d'une prise de vue de paysage il est inutile puisque sa portée ne dépasse pas quelques mètres. En mode de mise au point manuelle, une loupe est présente et le diaphragme ouvert au maximum pendant l'opération de mise au point. Une bonne idée en mise au point manuelle: une pression sur la touche AE-L / AF-L permet de faire le point en autofocus qui reste mémorisé.

                        - l'échelle de profondeur de champ indiquée électroniquement est une bonne idée mais demanderait un petit ajustement pour une utilisation " en aveugle" : dans le cas de la prise de vue d'un paysage, avec une  mise au point en se basant uniquement sur cette échelle, l'infini n'est pas parfaitement net et il vaut mieux prendre une marge de sécurité par rapport aux informations indiquées. C'est une question d'habitude et une fois cette marge intégrée l'échelle de profondeur de champ est parfaitement utilisable mais quitte à avoir des informations affichées dans le viseur, autant qu'elles soient les plus précises possible sans avoir  à nécessiter de correction systématique par l'utilisateur. Un ajustement précis permettrait d'ajouter une fonction type " hyperfocale " qui pourrait être assignée à la touche de fonction: une pression de cette touche mettrait simplement et facilement la mise au point à la distance hyperfocale idéale en fonction du diaphragme sélectionné pour une de netteté maximum.


informations données par le viseur OVF du X100 - document Fujifilm
l'échelle de profondeur de champ est indiquée par la barre bleue dans la partie inférieure de l'ecran,
la distance actuelle de mise au point est matérialisée par le trait rouge,
la zone blanche est la profondeur de champ et varie en fonction du diaphragme et de la distance de mise au point.

visualisation de l'échelle de profondeur de champ telle qu'elle est indiquée sur le boîtier, valeurs donnée pour f/8, extrait de l'image à 100%

                          Le graphique ci-dessus compare une mise au point faite à l'infini en autofocus et une mise au point manuelle réalisée " en aveugle " en utilisant exclusivement le bargraph de profondeur de champ. La barre de couleur bleue indique l'échelle des distances, le point rouge indique la de mise au point et le trait blanc la profondeur de champ résultante telle qu'elle est indiquée par le boîtier.

 

                          Vous l'aurez sûrement compris en lisant cette page, même si le X100 présente de petits défauts logiciels de jeunesse, ce boîtier est agréable a  utiliser et présente des indéniables. Le concept est prometteur et la qualité d'image très bonne, même si une optique de course aurait été bienvenue pour remplir le contrat à 100% Quoi qu'il en soit, je ne regrette pas cet achat et sans nul doute je ferai beaucoup d'images à l'aide de ce boîtier, en espérant que de petites améliorations feront l'objet d'une prochaine mise à jour du firmware de l'appareil.

 

page écrite en juin 2011


Copyright (c) 2015 christophe metairie photographie - Tous droits reserves