HomeEnglishPrestationsBoutiqueConcours PhotoArticlesGalerie Liens LégalDans la presse

infos@cmp-color.fr


le format 5x7 inch

J'utilise depuis peu une chambre folding Tachihara au format 5x7 inch ( à peu de chose près 13x18 cm ) et je suis surpris que ce format ne soit pas plus utilisé tant il allie les avantages du 4x5 et évite les inconvénients du 8x10: par rapport au 4x5 inch la surface de film est presque doublée ( par conséquent deux fois moins agrandie lors du tirage ),  le matériel 5x7 pèse à peine plus lourd que du 4x5 et beaucoup moins que du matériel 8x10. Un  dépoli 5x7 est très agréable à regarder et il est facile de voir l'image cadrée dans son intégralité et d'apprécier son cadre comparé au format 8x10 ou il est difficile de visualiser l'image dans son ensemble sous le voile de visée tant la taille  du dépoli est importante. En 5x7 la surface de film permet d'utiliser un scanner à plat à sa optimum et d'obtenir une restitution des détails impressionnante: pour la première fois dans ma vie de photographe je suis capable de restituer sur un tirage grand format de détails que j'en ai vu à l'oeil nu   !


votre serviteur et la Tachihara 5x7
notez la taille de la chambre à peine plus grosse qu'une 4x5

Plus mobile que du matériel  8x10 ( pour ceux qui marchent avec leur matériel dans le dos, le 8x10 est quand même limite !  ), le matériel au format 5x7 est aussi facile à utiliser que du 4x5: pour une même taille de tirage l'agrandissement du négatif est deux fois moindre, ce qui signifie aussi que les imperfections du matériel ou de la technique du photographe sont aussi deux fois moins visibles :-) On peut voir en noir et blanc que le gain de qualité par rapport au 4x5 est visible à partir d'une taille de tirage supérieure à 40x50cm, couleur la différence entre le 4x5 et le 5x7 n'est visible qu'a partir d'une taille de tirage supérieure à 70x100cm. Le format 5x7 est plus allongé que le 4x5, avec presque le même rapport hauteur / largeur que le 24*36, les amateurs du rapport 2/3 préfèreront le 5x7 aux formats plus carrés  que sont les 4x5 et 8x10. De plus si on considère les boîtiers numériques professionnels ( 22 méga pixels et plus ) et le fait que la différence qualitative entre le numérique et le 4x5 n'est plus si importante, le format 5x7 devient un compagnon pour un numérique pro: même ratio hauteur / largeur mais qualité d'image très largement supérieure.

La plupart des optiques de qualité couvrant le 4x5 couvrent aussi le 5x7 ( même le Schneider 72 XL ! ) et les grands angles en 4x5 deviennent des ultra grands angles en 5x7,  un 90mm équivalent à un 28mm en 24x36 devient un équivalent 21mm en 5x7, le 72XL devenant   un impressionnant 17mm, avec très peu de possibilité de mouvement toutefois. La focale standard  pour le 5x7 est le 210 mm qui équivaut à un  50mm en format 24x36mm ( diagonale du format 220 mm ). Avec une telle focale de base et la profondeur de champ assez faible qui va avec , les mouvements et décentrements sont particulièrement appréciés

 


prise de vue au petit matin dans la brume, Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
1 et 2 dans l'image pour voir les détails à 100%

L'image ci-dessus à été scannée à 1200 dpi sur un scanner Epson V700, ce qui donne un fichier de 6000 x 8400 pixels réels ( ici il n'y a ni dématricage ni mosaïque de Bayer ) ce qui nous donne millons de pixels parfaitement propres.   Avec le scanner Epson V700 l'idéal est en fait de scanner à 2400 dpi ( sans accentuation ) puis de recalculer l'image dans photoshop à 1200 dpi, on a alors un scan parfaitement net digne d'un scanner à tambour.

Je me suis amusé à comparer l'epson V700   ( résolution maxi " théorique " 6400 dpi ) avec un scanner professionnel IMACON photo ( résolution maxi 3200 dpi ) en scannant la même ekta 24x36 à 3200 dpi avec les deux scanners, les scans ont été réalisés  à quelques mois d'écart, ne tenez pas compte de la colorimétrie mais seulement de la définition et de la sensation de netteté, sur l'Epson un réglage fin de la hauteur du film sur la vitre a été fait pour aligner la mise au point de l'optique du scanner et la position du film.


Passez la souris sur l'image pour voir la différence entre les deux scanners
image à 100%
Positif 24x36  scanné à 3200 dpi sur IMACON PHOTO et EPSON V700

Cette comparaison montre clairement que même à 3200 dpi l'Epson V700 est assez loin d'un Imacon en terme netteté: la rayure verticale sur le film au centre de l'image disparait presque complètement sur le scan   Epson alors qu'elle est parfaitement nette sur le scan de l'imacon. La résolution annoncée de 6400 dpi est assez comique quand on voit que même la moitié de cette résolution n'est pas atteinte ! D'après mes essais la résolution réelle de ce scanner doit se situer un peu en dessous de 2000 dpi et pour arriver à la même sensation de netteté qu'avec l'imacon ( c'est a dire que chaque pixel est parfaitement net et contient une information distincte des pixels contigus ) il faut scanner à dpi dans le driver de l'epson puis recalculer l'image à 1200 dpi dans photoshop. Cette résolution serait insuffisante dans le cas d'un scan de film au format 4x5 ( tirages de 33 x 47 cm à 300 dpi ) mais en 5x7 les fichiers obtenus permettent des tirages de 47 x 67 cm à 300 dpi. Cette technique de scan ( scanner à 2400 puis réduire à 1200 dpi ) permet de ne pas alourdir les fichiers inutilement avec des scans flous et de fournir des fichiers parfaitement nets. Mieux vaut être réaliste et  ouvrir les yeux sur la résolution réelle de son scanner et s'y tenir :-)



  prise de vue au crépuscule, Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones 1 et 2 dans l'image pour voir les détails à 100%

Le plus gros avantage que je trouve dans le grand format ( hormis le niveau de détail ) est la capacité à restituer de très forts contrastes: Les films encaissent beaucoup plus, je ne l'explique pas mais c'est un fait ! Nous pouvons le voir avec l'image ci-dessus: l'écart de contraste est énorme entre les rochers sombres du premier plan et le soleil couchant à l'arrière plan, pourtant sur le négatif tout est détaillé et exploitable, en numérique une image comme celle-là aurait nécessité de faire un choix qui aurait joué sur l'esthétique de l'image ( premier plan bouché ou arrière plan surexposé ).

 


portrait au rapport 1/1, Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320

L'emploi d'une chambre folding permet même des portraits proche du rapport 1/1, avec un allongement de 450mm possible sur la Tachihara ( la mienne est un modèle spécial avec une base rallongée de 10cm par rapport au modèle standard. La photo ci-dessus est légèrement recadrée mais la qualité n'en souffre pas.
 


La chambre en condition de prise de vue, notez l'accessoire sous le pied
qui permet de poser la loupe 6x, le declencheur, le niveau à bulle, les bouchons d'objectif.
Avec cet accessoire tout est à portée de main et   on n'oublie plus rien sur le terrain!

 

 


prise de vue au petit matin dans la brume à  contre jour
Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
12 et 3 dans l'image pour voir les détails à 100%

 


prise de vue usine en ruine, salle de repos
Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
12 et 3 dans l'image pour voir les détails à 100%

 


Mise en place de la chambre pour la photo ci-dessous, notez les 3 accessoires
Manfrotto sous les jambes du pied pour qu'il ne s'enfonce pas dans le sable.
Vu le poid de la chambre, cet accessoire est indispensable dans tous les sols meubles.


Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
12 et 3 dans l'image pour voir les détails à 100%

Si les dimensions externes des chassis au format 5x7 inch et des chassis 13x18 cm sont identiques, il n'en va pas de même si on insère un plan film 5x7 dans un chassis 13x18 cm et inversement. C'est bien dommage mais les dimensions exactes plus les tolérances de coupe font que deux formats ne sont pas compatibles. Attention donc si vous achetez des chassis d'occasion sur ebay, vérifiez bien le format !

Les films disponibles en 5x7 ne sont pas légion, en noir et blanc on trouve a  peu près tout ( tri-X, Tmax 100, 400, Bergger, ilford ), en couleur l'offre se raréfie mais on trouve encore quelques films positifs chez fuji. Le plus " simple" pour faire de la couleur est de couper du film 8x10 en 5x7 car l'offre en film 8x10 est largement plus conséquente. Avec un petit massicot à   lame rotative et une chambre noire c'est tout à fait possible.

 


La photographie ci dessus à été réalisée en deux versions: f16 et f32,
la vue à 100% ci-dessous détaille le repère rouge  1

 


Détail à 100 % d'une même prise de vue à f16 ou f32
Passez la souris sur l'image pour voir la différence entre les deux images
Le film utilisé ici est du BERGGER BPF-200 moins granuleux que
le Tri-X 320 utilisé dans les images précédentes

 

En 5x7 on s'aperçoit qu'a f32 le piqué est très légèrement en retrait par rapport à f16 ( avec un scan à 2400 dpi  redimentionné en 1200 dpi dans photoshop ), cependant avec un peu d'accentuation on doit pouvoir rattrapper cette légère perte de piqué. Disons que f32 est le diaph limite oû la diffraction commence à se faire sentir et qu'il vaut mieux éviter de dépasser cette ouverture.

 


Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
12 et 3 dans l'image pour voir les détails à 100%

Depuis plusieurs années à chaque fois que je passe à cet endroit ( photographie ci-dessus à coté de Biarritz entre Ilbaritz et Bidart ) je me dis qu'il y a une image à faire, j'ai essayé en couleur, en noir et blanc, en 24x36 mm, en 6x12  cm et  en numérique sans jamais être content ma prise de vue jusqu'au jour oû un matin d'hiver j'ai fait cette image en 5x7 qui correspond tout à fait à ce que j'avais en tête. La lumière, les volumes et la sensation d'espace sont très bien restitués par la prise de vue à la chambre, bien mieux que ce que j'avais réussi à faire jusque là.

 


Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
12 dans l'image pour voir les détails à 100%

 


Tachihara 5x7, Schneider APO symmar 210, film Tri-X 320
cliquez sur les zones
12 et 3  dans l'image pour voir les détails à 100%

            Le développement des plan-film se fait en cuve rotative sur une machine Jobo CPA2 munie d'un LIFT ( système pour  remplir et vider la cuve très facilement ), avec une cuve Jobo EXPERT 3005 qui permet de développer 5 plan-film 5x7 ( ou même 8x10 ). Pour le noir et blanc je développe à température ambiante donc je n'utilise pas le bain marie thermo-régulé du CPA2 mais uniquement la rotation de la cuve. Le révélateur utilisé est du téténal Liquid dilué à 1+20.

 


Copyright (c) 2015 christophe metairie photographie - Tous droits reserves